Germinal : cap sur le Nord

Après le midi de la France avec la Provence où Paris très largement exploré et un petit détour vers la Normandie, le drame prend ici place à Montsou, dans le nord du pays. Le protagoniste de l'histoire c'est Etienne Lantier le fils de Gervaise Macquart et Auguste Lantier qui connaitront tous les deux une triste fin dans L'Assommoir. Héritier de la folie des Macquart, Etienne connait des accès de fureur incontrôlable sous l'emprise de la boisson. Il sera licencié d'un atelier de chemin de fer à Lille où il s'est battu avec son supérieur. Suite au décès accidentel d'un ouvrier dans la mine on lui confiera, grâce à Maheu, un collègue qui deviendra rapidement un ami, un emploi de herscheur (le pousseur de wagonnets). La présence de Catherine, la fille de Maheu est pour beaucoup dans le fait que Etienne accepte cet emploi. Très bon ouvrier, Etienne apprend vite et devient un élément indispensable et respecté dans la mine. Lantier a aussi une passion, la politique. Il adhère très vite aux idéaux du socialisme. Il entre en contact avec un certain Pluchart, qui lui fournit livres et brochures. Lantier tient des discours politiques et sociaux aux mineurs, devient crédible lorsque il crée une caisse de prévoyance, se posant comme le leader d'une grêve qui éclate soudain parmi les ouvriers. Celle-ci est d'autant plus virulente qu'elle est alimentée par le discours anarchique de Souvarine, auprès duquel Lantier prend souvent source. Etienne prend la tête du mouvement. Celui-ci sera violent, l'épicier de Montsou, Maigrat, en fera les frais en y perdant la vie. En échange d'un peu de pain consenti aux femmes du village il exigeait en retour des faveurs toutes particulières.

Germinal : sanglante grêve

Les patrons de la mine, exaspérés par cette grêve qui leur fait perdre de l'argent, envoient l'armée sur le terrain afin de ramener l'ordre et le travail. Etienne continuera la grêve en se cachant à l'intérieur de la mine. Les mineurs cesseront le mouvement mais les femmes reprendront la lutte de manière magnifique, interdisant l'accès de la mine aux travailleurs redevenus raisonnables. L'armée n'hésitera pas à ouvrir le feu sur ces mères de famille et beaucoup y laisseront leur vie. Maheu se fera tuer aussi. L'ordre reviendra dans la mine et tous les ouvriers reprendront leurs postes. Etienne et Catherine seront de ceux-là. On reprochera lourdement à Etienne cette grêve qui n'a servit à rien et qui a fait périr une partie du village. Etienne et Catherine, victimes d'une montée des eaux à l'intérieur d'un boyau resteront coincés là quelques jours avant qu'on ne les sauve mais Catherine, épuisée, meurt. Etienne sera hospitalisé et à sa sortie, rejoindra Paris afin d'y commencer une nouvelle existence...
Le livre parle beaucoup des techniques minières de l'époque mais c'est surtout de politique dont il est question, avec les premières organisations syndicales et les premiers conflits opposants classe ouvrière et patronat.

Après Germinal, découvrez la suite de la saga avec L'œuvre