La Fortune des Rougon : point de départ

La saga des Rougon-Macquart s'inspire de la "Comédie humaine" de Balzac. Elle est sous-titrée "Histoire naturelle et sociale d'une famille sous le Second Empire". Sur cinq générations, nous suivrons les tribulations d'une famille dont l'ancêtre, Adélaïde Fouque, est atteinte de phtisie, une tare héréditaire qui se transmettra au fil des livres.

Emile Zola nous montrera une société en pleine évolution avec l'apparition de l'urbanisme parisien, des grands magasins, des premiers mouvements syndicalistes. Chaque membre de la famille aura un rôle à jouer. Chaque couche de la population sera abordée, de la plus démunie à la plus nantie. Le premier tome de cette immense fresque de vingt volumes La fortune des Rougon parait en 1871. Il installe les personnages et permet de faire connaissance avec l'univers du Second Empire. L'histoire débute à Plassans qui est en fait inspirée par Aix-en-Provence et à Lorgues dans le Var. On y retrouve le haut de l'arbre généalogique avec Adélaïde Fouque ou "Tante Dide", l'ancêtre de la famille. Elle épousera un jardinier du nom de Rougon dont elle aura un fils, Pierre. Veuve, elle vivra hors mariage avec Macquart, voleur et alcoolique qui lui donnera une fille, Ursule, et un garçon, Antoine. Elle sombrera plus tard dans la folie, ses enfants donnant naissance aux trois branches de la famille.

La Fortune Des Rougon : différentes branches

Chaque branche aura ses spécificités comme chez les Rougon pour lesquels on note un appétit féroce pour l'argent et le pouvoir assez exacerbé. Les Mouret (branche de la famille née du mariage d'Ursule avec un chapelier du même nom, où la tare de Tante Dide fera des ravages) et enfin les Macquart, sans doute les plus pauvres, ont hérité des tourments de la violence et de l'alcoolisme de l'aïeul du même nom.

La trame prend place peu après le coup d'état du 2/12/1851 où, suite aux événements survenant dans la famille, Rougon s'octroiera le pouvoir politique à Plassans. Nous suivrons aussi l'histoire de Silvère Mouret (fils d'Ursule) et de sa fiancée Miette, fille d'un voleur condamné aux galères. Ils finiront par participer aux émeutes. Miette sera tuée pendant l'une d'entre elles et Ursule sera fusillé par les gendarmes. La grand-mère Adélaïde Fouque sombrera dans la folie après avoir assistée à cette scène. Elle sera internée à l'asile. Elle finira sa vie trente ans plus tard, âgée de 105 ans, au cours du dernier roman de la série, Le Docteur Pascal.
Mais nous n'en sommes pas encore là...

Après La Fortune des Rougon, découvrez la suite de la saga avec La Curée